Ambulancier(e)

L’Institut Régional de Formation d’Ambulanciers (IRFA) du CHRU de Nancy est un organisme de formation public.
Il vous accueille dans ses locaux situés à la tour Marcel Brot. 

Contacts | Conditions d’admission | Nous situer

Le métier d'ambulancier(e)

AMBU metierL'ambulancier assure, de jour comme de nuit, les transports sanitaires de malades et blessés de tous âges ou de femmes enceintes, sur prescription médicale ou en cas d'urgence, au moyen d’un véhicule adapté, vers toutes structures hospitalières.
Il raccompagne également les bénéficiaires de soins à leur domicile.
L'ambulancier est responsable du malade et de l’équipe de travail.
Il s'informe des consignes auprès des médecins et des infirmières : degré d'urgence du transport à effectuer, type de blessures de la personne à prendre en charge...
Il aide le malade à monter dans le véhicule et l'installe. Il doit veiller à son confort et à sa sécurité même s'il conduit à grande vitesse dans une situation d'urgence.
L’ambulancier doit porter secours en cas d’urgence, surveiller l’état de santé du malade qui lui a été confié et réagir à une évolution de son état durant le transport.
L'ambulancier est chargé de l'entretien de son véhicule et de la stérilisation du matériel (lavage, désinfection...). En parallèle, il peut effectuer des tâches administratives : facturation, encaissement...

Qualités 
- Être à l'écoute et rassurer
- Sang-froid, réactivité, prise de décision
- Résistance physique (visite médicale auprès d'une commission préfectorale obligatoire)

Situation de l’emploi
Aujourd’hui, les ambulanciers titulaires du diplôme d’État sont assurés de trouver un emploi. Ce qui n’est pas aussi facile pour les auxiliaires.
L’ambulancier peut exercer sa profession dans un SAMU, un hôpital, une entreprise de transport sanitaire privée ou s’installer à son compte en libéral.

Perspectives d’évolution
Elles sont multiples dans le public et dans le privé :
- dans un établissement de santé (régulateur, ressources humaines…)
- chef d’entreprise
- spécialisation dans l’urgence (SMUR après avoir suivi une FAE de 20 jours)
- passerelles possibles vers d’autres professions de santé : aide-soignant, infirmier…

La formation

AMBU formationLa formation pour l’obtention du diplôme d’État d’ambulancier comprend 18 semaines soit 630 heures d’enseignement théorique et de stages.

Conditions d’accès, inscription
Découvrir l’Institut, services étudiants

Enseignement théorique et pratique obligatoire
(13 semaines, soit 455 heures, 8 modules)
- Assurer les gestes adaptés à l’état du patient dans toutes les situations d’urgence
- Apprécier l’état clinique du patient
- Respecter les règles d’hygiène et participer à la prévention de la transmission des infections
- Utiliser les techniques préventives de manutention et les règles de sécurité pour l’installation et la mobilisation des patients
- Établir une communication adaptée au patient et à son entourage
- Assurer la sécurité du transport sanitaire
- Rechercher, traiter et transmettre les informations pour assurer la continuité des soins
- Organiser les activités professionnelles dans le respect des règles et des valeurs de la profession
L’enseignement s’appuie sur l’accès à des salles de travaux pratiques, une salle de décontamination, des mannequins, ainsi qu’une ambulance fonctionnelle équipée d’un brancard et du matériel nécessaire pour permettre aux futurs ambulanciers une mise en situation professionnelle.

Enseignement en stage
(5 semaines soit 175 heures)
Les stages cliniques sont organisés par l’Institut :
- 3 semaines de stage hospitalier discontinu en service de court ou moyen séjour, urgence, SAMU, SMUR…
- 2 semaines de stage en entreprise de transport sanitaire
Les stages ne sont pas rémunérés.

L’équipe pédagogique
Une équipe constituée d’enseignants permanents infirmiers et ambulanciers et des intervenants : médecins, infirmiers, cadres de santé, sapeurs-pompiers, chefs d’entreprise, formateurs des organismes partenaires vacataires.