2023 juin-jaune bandeau-internet

Chaque année, environ 80 000 cancers de la peau sont détectés en France et le nombre de nouveaux cas a plus que triplé en 30 ans.
Le mois de juin avec l’arrivée de l’été est l’occasion de rappeler aux grand public, les bons gestes de prévention à adopter toute l’année pour se prémunir des cancers de la peau. C’est également le moment de rappeler l’importance du dépistage précoce.



Programme de Juin Jaune 2023, actions soutenues par la CPAM et la Ville de Nancy

2023 juin-jaune-A3> 22 juin 2023 | Stand d’information et de prévention
Hall Bâtiment Philippe Canton – site des Hôpitaux de Brabois – CHRU de Nancy

> 22 juin 2023 , 17h | Facebook Live avec le Dr Florence Granel-Brocard, dermatologue et vénérologue au CHRU de Nancy
Page Facebook du CHRU de Nancy

> 28 juin, 10h à 17h | Stand d’information et de prévention
Nancy Thermal, Pôle Aquasport

> 20 juillet, 10h à 17h | Stand d’information et de prévention
Plage des 2 rives, Nancy


Les règles d’or de Juin Jaune : les conseils du Dr Florence Granel-Brocard pour se protéger tout au long de l’année
Une exposition intensive aux rayonnements solaires provoque vieillissement cutané précoce et cancers de la peau.
> Porter des vêtements couvrants, longs et amples,
> Porter un chapeau à large bord et des lunettes de soleil de catégorie CE 3 ou 4
> Recherchez les zones d'ombre (tout en faisant attention à la réverbération sur le sable, la neige ou l'eau)
> Eviter de s’exposer entre 12h et 16h et se méfier des nuages et des vitres : les UVA passent au travers)
> Appliquer une crème solaire adaptée à votre phototype (de 1 – très clair à 6 – très foncé)


Les différents types de cancer de la peau
Il existe deux grands types de cancers de la peau : les carcinomes et les mélanomes :
> Les carcinomes sont les cancers les plus courants. Selon l’INCA, ils représentent 90 % des cancers cutanés diagnostiqués en France. Dans l’immense majorité des cas, ils sont moins graves, sauf pour certaines formes. C’est une tumeur maligne qui prend son origine dans les cellules épithéliales, qui constituent la peau et certaines muqueuses.

> Les mélanomes cutanés représentent 10 % des cancers de la peau. Cette tumeur maligne peut apparaître sur une peau saine (70 à 80% des cas) ou résulter de la transformation maligne d’un grain de beauté (nævus). Les UV jouent un rôle important dans leur apparition. Les autres facteurs de risques sont génétiques (phénotype clair, phénotype naevique, maladies prédisposantes, mélanomes héréditaires) ou extrinsèques (immunosuppression infectieuse ou thérapeutique).

Avec 15 500 nouveaux cas, le mélanome cutané se situe au 9ème rang des cancers, tous sexes confondus, et représente 3,7% de l’ensemble des nouveaux cas de cancers et 1,2 % des décès.

Lorsqu’il est détecté tôt, à un stade peu développé, il peut la plupart du temps être guéri. Le traitement consiste alors à retirer la lésion (exérèse chirurgicale).